Terribilis est locus iste - Bernard Léchot VOX&VERB

Aller au contenu

Menu principal :

Terribilis est locus iste

Paroles
Terribilis est locus iste
La route serpente sous la chaleur,
Dans tes yeux une étrange lueur,
Tout là-haut Rhedae t’attend,
Car les siècles y ont pris leur temps,
Car les siècles y ont pris leur temps.

Après quelques maisons de pierre,
Apparaît la grille du cimetière,
L’Eglise de Marie-Madeleine,
Hymne au Triangle et à l’Equerre,
Hymne au Triangle et à l’Equerre.

Terribilis est locus iste…
Asmodée se prend pour le roi
Terribilis est locus iste…
«Par ce signe tu le vaincras…»

Plus tard, de la Tour Magdala,
Mêlant Razès et Arcadia,
Tu regardes vers la vallée,
Rêvant à l’énigme sacrée,
Rêvant à l’énigme sacrée.

Tu ressens le poids de l’Histoire,
De Mérovée, des Vierges Noires,
Des Templiers et des Cathares,
Et si on te parle de «Saint Graal»
Toi tu entends «Sang Real»

Terribilis est locus iste…
Asmodée se prend pour le roi
Terribilis est locus iste…
«Par ce signe tu le vaincras…»

Des ombres suivent ton errance,
Dans ce Languedoc d’avant la France,
Comment distinguer à cette heure
Les faux fantômes des vrais menteurs,
Des vrais fantômes des faux menteurs?

Terribilis est locus iste…
Asmodée se prend pour le roi
Terribilis est locus iste…
«Par ce signe tu le vaincras…»

Et in Arcadia Ego…
Paroles et musique : Bernard Léchot
 
Copyright 2016 - Tous droits réservés
Retourner au contenu | Retourner au menu